vendredi 4 janvier 2019

THE DRAGONFLY OF CHICOUTIMI : far away dans le cauchemar





«Gaston me parle au coeur. Il me ramène à l’enfance, à la poésie, à la grâce. Il veut me pousser au bout de la générosité. Et c’est un retour vers l’âme, une émotion cruelle, sauvage, violente comme l’amour et comme le théâtre, quand il a la prétention de se faire grand.»
Jean-Louis Millette
VOIR, 25 février 1999


Jeudi 15 novembre 2018


Les grenouilles gèlent au pays du partisan de la déconfiture. Que des miettes de mots pour les oiseaux de passage. Le combat des couleurs sombres recommence avec la tombée de la nuit des longs couteaux. En parlant la langue du Dominant, Gaston Talbot est revenu nous hanter de son Chicoutimi natal. Speak WHITE and please, KEEP IN TOUCH.

LE SEUIL DES FROIDURES

Illustration: L.Langlois
15-11-18

BLIND TRUST



NOVEMBER, THE 15TH, 2018

Nothing is better than a story from here. And for that it takes someone who's speaking our langage. Larry Tremblay is a genius. Nothing less. And Jack Robitaille, aka Gaston Talbot, was simply delightful ! His performance brought us in the nightmare of the country. His mother, played by the brilliant Sarah Villeneuve-Desjardins, who's also a wonderful singer, was definitively more than a secondary role. That's the magic of theatre.Thank you to the director Patric Saucier and La Bordée to have remix this piece of anthology of our dramaturgy. Even if A. is not a bilingual he appreciated the show. ;-) 

Photos: LA BORDÉE


TEXTE : Larry Tremblay
MISE EN SCÈNE : Patric Saucier
ASSISTANCE À LA MISE EN SCÈNE : Edwige Morin
DÉCOR : Vanessa Cadrin
COSTUMES : Dominique Giguère
LUMIÈRES ET VIDÉO : Keven Dubois
MUSIQUE : Emilie Clepper



Photo: L.Langlois
15 novembre 2018


J'ATTENDRAI

Les fleurs palissent
Le feu s'éteint

L'ombre se glisse

Dans le jardin

L'horloge tisse

Des sons très las

Je crois entendre ton pas

Le vent m'apporte
Des bruits lointains
Guettant ma porte
J'écoute en vain
Helas, plus rien
Plus rien ne vient





So if you hear that sound
I'm talking 'bout
When you know he's near
And your time's run out
Well don't you feel there's nothin'
That you can say
'Cause he will come and take you to that special place
He'll take you there
He'll take you there

DRAGONFLY




Aucun commentaire:

Publier un commentaire