samedi 10 mars 2018

MADE IN BEAUTIFUL (LA BELLE PROVINCE) : D’une façon (ou d’une autre)


Nous vivons dans ce déchaînement de la violence, mais nous essayons d’être heureux. C’est notre monde moderne. Notre paix est toujours entamée. Elle n’est pas pure. C’est quelque chose que tout le monde ressent. On veut rester libre, on ne veut pas penser à cela, mais c’est toujours là. La seule chose terrible. C’est de ne pas vouloir ressentir.

Marie-Claire Blais
LE SOLEIL
14 janvier 2018


Du pâté chinois
Du bon spegatt
De la crème fouettée
Pis du coke à kékane

Un nouveau conjoint, gai
Une fille, en patin à glace
Un gars, en chaise roulante

Une famille, comme les autres
Une famille, "comme la nôtre"


Photo: archives Langlois
Dans la cave à Blainville



MADE IN BEAUTIFUL

Un déguisement parfait 
pour passer Hallowe’en 
...un soir de fin janvier...


Un premier ministre superwatermelonman:
de quoi fantasmer mesdames...et messieurs...
;-)
(montage: L.L.

Le THÉÂTRE KATA nous avait donné tout un rendez-vous chez Premier Acte le 30 janvier dernier. Encore une fois nous avons été soufflés par autant de virtuosité, de talent et d’intensité. Parce qu’avec un créateur et metteur en scène tel que qu’Olivier Arteau nous ne serons jamais au bout de nos surprises...et/ou de nos peines. Sa parole remue-méninges en est une qui vous secoue les pleumats comme dirait l'autre. On attend avec impatience son prochain "programme".

Olivier Arteau
Photo: Renaud Philippe, LE DEVOIR

Pour être déjà allés faire un tour dans son manège théâtral, disons que celui-ci en était un qui nous a replongé tout droit dans un passé politically incorrect, un passé qui détonne encore sur le présent, un passé qui aura créé ce passage obligé, et parfois insolite, celui qui a marqué la mémoire de nos jeunesses… d’aujourd’hui…


Que ce soit avec la parenté ou les voisins, les amis ou les amants, les premiers ministres ou les itinérants, le selfie géant de cette belle grande famille que forment les Québécois de toutes les souches reflétait parfaitement le côté pur et innocent de "l’intention du vote". Parce que j’étais de ceux et celles qui ont eu peur en Octobre 70, parce que j’étais de ceux et celles qui, comme leurs pères et mères, avaient voté « du bon bord » en 76 tout était beau, parce que j’étais de ceux et celles qui tripaient fort en chien sur les Tit-PoilGodinCharron et cie...

http://www.journaldequebec.com/2017/03/18/1980
---non-a-la-souverainete-du-quebec

...parce que j’étais de ceux et celles qui ont pleuré de rage le 20 mai 80, parce que j’étais de ceux et celles qui ont vécu la même soirée (en pire) le 30 novembre 95, parce que j’étais de ceux et celles qui sont partis sur la brosse des losers pour ne pas fêter avec les winners...parce que le théâtre s'est autant fait pour remuer les souvenirs que de préparer l'avenir...parce qu'... un jour un jour quand tu viendras, nous t’en ferons voir de grands espaces un jour un jour pour toi nous retiendrons le temps qui passe...


L’époustouflante  performance de Léa Aubin, Marie-Josée Bastien, David Bouchard, Ariel Charest, Gabriel Cloutier Tremblay, Jonathan Gagnon, Lucie M. Constantineau, Marc-Antoine Marceau, Vincent Roy et Nathalie Séguin a rendu cette soirée de théâtre aussi festive qu’éducative. Ils nous ont bien sûr fait rire avec tous leurs déguisements et dialogues déjantés mais surtout fait en masse réfléchir sur ces relations familiales parfois tendues, celles qui se tiennent dressées sur le fil de la discorde pour n'avoir donné que quelques coups d'épée dans l'eau de Pâques des sans miracle. En souhaitant que le Théâtre Kata demeure aussi percutant et dérangeant. Parce que nous aurons toujours besoin de vérité et de transparence. Parce que c'est parfois nécessaire de se faire fouetter le culturel. WHIP IT!



MADE IN BEAUTIFUL (LA BELLE PROVINCE)

TEXTE ET MISE EN SCÈNE : Olivier Arteau
ASSISTANCE À LA MISE EN SCÈNE : Léa Aubin
COSTUMES : Lucie M. Constantineau
COUTURIÈRE : Martine Marcoux
DÉCORS : Olivier Arteau, Marilou Bois et Gabriel Cloutier Tremblay
RÉALISATION DES DÉCORS : Mathieu Constantineau
CONCEPTEUR VIDÉO : Keven Dubois
MONTAGE VIDÉO : Sarah Villeneuve Desjardins
ÉCLAIRAGES : Jeff Labbé
BÛCHE DE NOËL : Roger Constantineau
DIRECTION DE PRODUCTION : Nathalie Séguin
RÉGIE :  Shanya Lachance-Pruneau
DIRECTION ARTISTIQUE DE THÉÂTRE KATA : Olivier Arteau, Nathalie Séguin et Lucie M. Constantineau
PHOTOS DU SPECTACLE: Cath Langlois



La chaise roulante est une gracieuseté 
de SAVARD ORTHO CONFORT



Another time
In the age of wonder
Another world 
Another time
This land was green and good
Until the crystal cracked!



TRIP LIKE I DO

« Par les coquerelles du parlement
les crosseurs d’élections 
les patineurs de fantaisie
les tarzans du salut public 
j’ai mal à mon pays 
par les écrapoutis d’assemblée nationale 
les visages de peau de fesse 
les toutounes de la finance 
les faux surpris de McGill 
j’ai mal à mon pays »


Gérald Godin

Le 12 octobre 1994, il passe à l'ombre, à l'âge de 55 ans, 
(comme mon père). L'année suivante, le pays est volé
lors du second référendum.Il écrira sur 
la puanteur des antichambres de premiers ministres
sur les baveux du million mal acquis.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire