vendredi 3 décembre 2010

À la mémoire de Raymond Bélisle

Raymond Bélisle
alias Clément Veilleux
1945-2010

Tiens, tâte !


Le décès d'un comédien que l'on aime fait toujours un petit peu mal là où sa mémoire vous habite. Ce matin, c'est celle de Monsieur Raymond Bélisle, LE Clément Veilleux/chemise bleue du CORMORAN de Monsieur Pierre Gauvreau, une émission que je prenais encore plaisir à revoir à ARTV jusqu'à la semaine dernière.


Raymond Bélisle, un grand comédien qui, à chaque fois qu'il apparaissait dans le petit écran, nous faisait lever les cheveux au plafond, rire aux larmes, aux éclats ou sous cape. Comme une belle grosse tornade qui dévasterait tout sur son passage éloquent, sauf la statue du Duce, il ne laissait jamais personne indifférent à son vaillant veilleux de personnage...


***

Il était quelques minutes avant la barre du jour, mon conjoint venait de se lever et comme ça, sans véritable raison, je lui dis: " j'espère que tu t'ennuies pas trop de Clément Veilleux "... Parce que ça faisait bien trois saisons en ligne (de reprises) qu'on se tapait sur ARTV sans jamais se lasser de cet excellent téléroman d'avant-guerre. (Il a été remplacé par TERRE HUMAINE.) Puis la coïncidence: j'entends de la cuisine une série de ah! ben, ah! ben, ah! ben...puis des pas jusqu'à la chambre: Clément Veilleux est mort !...Raymond Bélisle est mort...


***

Clément Veilleux, c'est le nom du personnage qu'interprétait feu Raymond Bélisle, était pour ainsi dire le pivot de cette super brochette de comédiens radio-canadiens, le top du top, le king quoi ! E. et moi sommes devenus au fil des ans des fans finis de ce drôle de bonhomme. Touchant à ses heures, dur et un peu fou à d'autres, il ne lui fallait que quelques mots, et encore, qu'une toute petite lumière dans son regard flambeur, pour qu'il nous contente de sa prestation hors norme. Les mots, que Pierre Gauvreau lui avait destiné pour son CORMORAN, et qui seront à jamais incrustés dans notre mémoire de babyboomers d'enfants de la télévision, resteront parmi les plus marquants de ce pan culturel de notre belle province des régions.

Clément Veilleux, dit le boucher de Baie d'Esprit, mari de Zénone, père d'Aglaé, ami (ou ennemi) des Pacifique Cormoran, Hippolyte Belzile, Germain Lafond, Viateur Bernier, Gérard Labrecque, Albérich Boulet, Vital Laforce, Flamand Bellavance, Tom Pouce, Tom Mix, sans oublier les curé Dumont et abbé Laverdure, mais avant tout grand partisan du DUCE, Benito Mussolini, et d'Adrien Arcand, journaliste et homme politique canadien de tendance nazie et antisémite, fédéraliste centralisateur et anglophile. Un rôle inoubliable à la grandeur de l'homme qui nous quitte.

M. Bélisle a aussi joué dans d'autres productions télévisuelles: MONTRÉAL VILLE OUVERTE, de Lise Payette, LE VOLCAN TRANQUILLE, troisième téléroman de la trilogie Gauvreau (une émission culturelle qui s'était fait couper ses ailes de cormoran un peu trop vite à notre goût); en ce sens, c'est dommage que son Ulysse Saint-Janvier n'ait pas pu nous en donner autant que son Clément Veilleux. Il fut à un moment donné le conjoint de la divine Dyne Mousseau, mère de Katerine (qui elle-même personnifiait Ginette Durivage dans Cormoran). Quelques rôles pour le cinéma: Requiem pour un beau sans-cœur, Le cœur au poing et Maelström. Et du théâtre, sans doute, qui reste difficile à trouver dans le www.

Merci Monsieur B. pour toutes ces heures de bonheur à vous regarder vivre et....jouer...

***

Une scène mémorable de Cormoran dans laquelle on ne voit peut-être pas le célèbre boucher de Baie d'Esprit mais où on entend parler largement de lui et de son non moins célèbre jambon...et je ne parlerai pas de sa saucisse, la meilleure du Bas St-Laurent !






7 commentaires:

  1. Nous l'admirons encore, en 2014, dans les reprises de Cormoran pour son rôle de Clément Veilleux magistralement tenu.

    RépondreSupprimer
  2. Merci pour les beaux moment que tu nous a fait passer devant notre televiseur je noublierai jamais ton personage de clement veilleux avec sa celebre phrase qui aimait tant dire au creature qui se disait comme suit " envoye ma zenone tâte ca ! Tate ca ma zénone" tout cela en parlant de ces biceps dont il etait peu fier !Repose en paix raymond

    RépondreSupprimer
  3. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
  4. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
  5. Février 2019 et je regarde toujours Cormoran

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh moi aussi, je ne peux pas me lasser de cette série et oui, je crois bien que que Clément Veilleux et Bella Cormoran sont mes personnages préférés à cause de leur grandes passions et de leurs tourments. Merci posthumement M. Belisle et Madame Leblanc. je ne comprends pas comment il se fait que cette magnifique série n'existe pas sur DVD pour la postérité.

      Supprimer
  6. Cormoran, une excellente série mise en valeur par un grand acteur, monsieur Bélisle

    RépondreSupprimer